Épilogue Bonus

Avril 2022

 

            Konnor passa ses bras autour des plus belles épaules du monde. Il se pencha vers Marjorie et enfouit son nez dans sa chevelure, respirant sa délicieuse odeur d’herbes, de fleurs sauvages et de nature. Il ignorait comment elle était parvenue à continuer à sentir comme les Highlands après presque deux ans à Los Angeles.

            Marjorie entrelaça ses doigts aux siens, et il leva sa main à ses lèvres pour embrasser ses jointures. Elle lui offrit un doux sourire, posant tendrement une main sur son gros ventre. Le soleil couchant teintait son visage d’un orange doré. Elle ne bronzait pas beaucoup. Sa peau était toujours obstinément écossaise, d’une magnifique couleur de porcelaine.

            Le patio était animé par de la musique d’été et les voix de leurs amis et de leur famille. Il donnait sur un grand jardin qui avait vue sur le centre-ville de Los Angeles. Existait-il un endroit plus différent de l’Écosse médiévale ? Pourtant, sa belle épouse et son beau-fils se sentaient chez eux ici. Il s’en assurait.

            Non loin d’eux, Colin, qui avait à présent un petit début de moustache, faisait cuire un steak sur le barbecue duquel s’élevait un petit nuage de fumée parfumée. Konnor lui avait appris sa recette maison pour les steaks, et Colin les grillait comme un pro. C’était bizarre pour un adolescent, mais ce n’était pas un garçon comme les autres. Konnor se disait que cela l’occuperait peut-être, comme il n’y avait personne d’autre de son âge. Mark se tenait de l’autre côté du barbecue et discutait football avec lui, tandis que la mère de Konnor s’occupait des cadeaux de la fête prénatale à l’intérieur.

            Andy vint se tenir à côté de Konnor et lui mit une tape sur l’épaule.

            — Super fête ! dit-il avant de regarder Marjorie. Comment tu as réussi à convaincre ce loup solitaire d’organiser un truc comme ça, Margie ?

            Marjorie pouffa.

            — Je ne pense pas qu’il soit possible de le convaincre de faire quelque chose qu’il ne veut point.

            — Une personne en est capable, répondit Andy.

Cliquez ici pour télécharger l’épilogue bonus complet:

%d bloggers like this: